21-27 juin 2018 Le quart « CTD » au commande du treuil.

La bathysonde est l’instrument au centre des campagnes océanographiques OVIDE. Cet appareil qui mesure différentes grandeurs physiques à l’aide d’instruments sophistiqués est descendu au bout d’un câble électroporteur jusqu’au fond de l’océan à la vitesse d’un mètre par seconde. Au cours de la remontée, cet instrument est arrêté à différents paliers et un système de prélèvement est déclenché afin de remonter à bord des échantillons qui seront analysés dans les laboratoires à bord du navire ou à Terre ultérieurement.

La mise à l’eau et la mise à bord de la bathysonde est effectuée par les membres de l’équipage tandis que la vitesse de descente et de remontée ainsi que le déclenchement des prélèvements est contrôlé par l’équipe scientifique. Pour cela, les opérateurs et opératrices s’installent dans un poste de contrôle – le container acquisition – et suivent sur plusieurs écrans, la vitesse de descente et remontée, la profondeur d’immersion de l’instrument, les graphes représentant les mesures en direct de la sonde CTD. Ils doivent aussi être vigilants à 2 moments critiques lors de cette opération : 1. Descendre l’instrument (les marins parlent de filage du câble) le plus près du fond mais en évitant de rentrer en contact avec celui-ci et 2. Vérifier que le câble s’enroule (les marins parlent de virage du câble) convenablement lors de la remontée. Cette opération de trancannage est aussi surveillée grâce des écrans de contrôles. Une fois l’instrument mis à bord, le ballet des préleveurs autour de la bathysonde peut commencer…