Historique

Le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS) existe sous sa forme actuelle depuis le 1er janvier 2016. Le LOPS est issu de la fusion du  Laboratoire de Physique des Océans avec le Laboratoire d'Océanographie Spatiale et les océanographes physiciens de DYNECO/PHYSED. La fusion a coïncidé avec le regroupement de l'ensemble du personnel sur le site du Technopole, à Plouzané. La moitié du laboratoire se trouve dans les locaux de l'IUEM, l'autre moitié se trouve sur le campus d'Ifremer. Le LOPS est une unité mixte de recherche (UMR 6523) qui élargit donc les contours de l'ancienne UMR6523 baptisée « Laboratoire de Physique des Océans » (LPO).

Le LPO  a été créé en 1991, en associant l'Université de Bretagne Occidentale (UBO), l'Ifremer et le CNRS, par le professeur Alain Colin de Verdière. Ces trois tutelles ont été rejointes par l’Institut de Recherche pour le Développement  (IRD) en 2006. En même temps que le LPO, naissait le laboratoire d'Océanographie Spatiale (LOS). Le LOPS, qui réunit LPO et LOS développe et participe à des programmes de recherche sur l'océan afin d'en comprendre les mouvements et les bilans énergétiques, et leur influence sur l'atmosphère, le monde vivant, les impacts côtiers... 

Le LPO faisait aussi partie de l'Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) depuis 2006, et le LOPS prend naturellement sa suite. L'IUEM est à la fois une école interne de l'UBO, et un Observatoire des Sciences de l'Univers (OSU). L'expertise du laboratoire contribue à la formation, en particulier par le Master « Sciences de la Mer et du Littoral » de l’IUEM et l'accueil d'étudiants en thèse de l’Ecole Doctorale des Sciences de la Mer, mais aussi en partenariat avec les pays du sud.Le laboratoire valorise ses travaux de recherche à travers sa contribution aux projets d’océanographie opérationnelle française, ses liens avec les entreprises et ses travaux d’expertise. Le laboratoire possède des compétences et des moyens uniques en France pour la réalisation de campagnes d'océanographie physique.

. Avec la réorganisation du département « Océanographie et Dynamique des Ecosystèmes » de l'Ifremer, le LOPS est une des 3 unités constituant ce département, aux côtés de DYNECO et de l'Unité Littorale.  Cette double appartenance IUEM + Ifremer offre une grande richesse d'interactions pluridisciplinaires sur le site brestois. Au niveau national, le LOPS est rattaché à l'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) du CNRS, et relève du nouveau département « Océan » de l'IRD.

Le bilan 2010-2015 des unités qui ont fusionné pour constituer le LOPS ainsi que le projet 2017-2021 est décrit dans le dossier d'évaluation remis au Haut Comité pour l'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (HCERES).